24/07/2009

CHAPITRE I, page 10

 ______________________________________________________________________________

Juste un petit mot pour préciser que j'ai eu l'autorisation d'Universal, de retranscrire les textes de Fugain, et le les en remercie!

c'est avec plaisir que j'en donne ici les références:

JE RENDS MON TABLIER
Auteur : Pierre Delanoë
Musique : Michel Fugain
© 1970 Editions Musicales Le Minotaure
Avec l’aimable autorisation d’Universal Music Publishing

___________________________________________________________
 
 

Liberté. Liberté. Debout sur la table, Enna était comme possédée, et hurlait. Elle allait vaciller quand elle fut rejointe par Eldjo et Had, qui, en la soutenant, entonnèrent ensemble ce chant qu’il ne connaissait pourtant pas.

Après quelques pas de danse improvisés et nuls, en comptant jusqu’à trois, presque ensemble, ils sautèrent, tous les trois, de la table et atterrirent sur les fauteuils mousses délaissés. Enna était morte de rire, comme possédée. Dan relança la musique, et dansa avec le Cri comme personne ne danserait plus jamais sur du Fugain .

Vautré dans le fauteuil, Eldjo articula en premier, « Alors le message subliminal, c’est quoi ? »

« Je crois qu’elle nous quitte » ajouta malicieusement Had.

« Quelle se casse » dit Dan visiblement énervé 

« Si elle part je crie », se marra Le Cri.

« Et si elle crie je vomis » se délecta Gaby.

Enna, en tâtonnant, s’assit plus confortablement, les regarda un à un, dans les yeux, fixement. « Oui, je m’en vais, tant qu’il me reste un peu de jus. Vous êtes tous devenus des moules, de belles moules, sympathiques, intelligentes, charnues, gourmandes, mais des moules quand même. On s’est connu quand, il y a quelques années? Il y en a plusieurs que je ne reconnais même pas !»

« Mwouais j’ai pris 11 kilos en 3 ans »s dit Eldjo « le physique, toujours le physique, ça change tout ! ».

 « C’était un peu à toi que je pensais, mais t’es soit encore plus con, soit encore bien plus lucide que je ne pensais » dit Enna.

Elle enchaîna « Rappelle moi ce que tu faisais en candi, enfin ce que tu me racontais à 5h du mat pour me baratiner ! »

Eldjo faillit ouvrir la bouche et puis baissa les yeux.

 

01:06 Écrit par Vinature dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.