27/05/2009

CHAPITRE I, page 5.

Un ou deux rayons lumineux se faufilaient entre les rideaux bon marché de sa chambre, pour s'échouer sur son épaule gauche, qu'un tatouage, son signe du Zodiaque, illustrait sobrement. Le drap blanc la couvrant partiellement, lui, s'effaçait devant le grain ambré de sa peau. D'une main, elle se frotta les yeux, et celle-ci insistant, étira doucement mais fermement son visage défait. L'autre, mécaniquement, lui massa la nuque. Comme désarticulée, elle se retourna, se redressa péniblement et consentit enfin à ouvrir les yeux.

Enna regarda fixement devant elle, comme effrayée par ses propres pensées. Elle soupira et, sans état d'âme, s'avoua d'une humeur massacrante. Elle se leva, fouilla dans une boîte en carton écornée et en retira une cassette audio de troisième âge. Elle la glissa dans un vieux lecteur, appuya sur la touche play et s'allongea sur le lit simple, les bras croisés derrière la tête. Quelques notes mélancoliques d'orgue électrique, de basse, et cette voix, cette voix, ils fredonnèrent ensemble ...

"Ils quittent un à un le pays
Pour s'en aller gagner leur vie
Loin de la terre où ils sont nés
Depuis longtemps ils en rêvaient
De la ville et de ses secrets
Du formica et du ciné"

Doucement, se relevant tout en élevant progressivement le ton, Enna continua ...

"Les vieux ça n'était pas original
Quand ils s'essuyaient machinal
D'un revers de manche les lèvres
Mais ils savaient tous à propos
Tuer la caille ou le perdreau
Et manger la tomme de chèvre"

Les yeux mi-clos et embués, mais la voix puissante et claire, elle entonna le refrain, puis d'un pas se précipita sur le lecteur et le débrancha violemment. Sa décision était prise. Ce n'était pas un coup de tête, ni de déprime; ce n'était pas une fuite ou un renoncement, il y avait simplement là, à quelques pas, un autre chemin à prendre et elle le prendrait. Elle avait perdu assez de temps!

 


 


00:52 Écrit par Vinature dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ferrat, montagne |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.